Soirée Années 80

Publié il y a 2 mois par

Soirée Années 80

Compte-rendu soirée années 80

Les années passent, mais l'ambiance demeure

 

Malgré la psychose  du coronavirus, la section animation a maintenu sa soirée Années 80.

 

Environ  150 convives ont participé à cette soirée dans une salle de la JALT magnifiquement décorée, la soirée a débuté par le traditionnel  apéritif où les participants ont pris le temps de boire et déguster les toasts tout en discutant avec beaucoup de sourires et permettant à chacun de se retrouver de manière plus informelle avant de passer à table pour déguster l’excellent repas préparé par Mickael Doiré traiteur à Changé et danser sur les airs de Dalida, Début de soirée, Boney.M., Claude François, La compagnie Créole et bien d’autres morceaux concoctés par le DJ Sergio Music.

 

S’il y a une époque que l’on se rappelle avec une fascination particulière, c’est bien les années 80, il s’agit d’une époque plus simple que celle d’aujourd’hui, c’était une sorte de havre de paix avant les bouleversements technologiques, avant la complexification du monde.

 

Les années 80 se caractérisent non seulement par le port de larges épaulettes et l’utilisation excessive de laque mais aussi par la rébellion contre les règles et le désir d’affirmer son individualité. Il s’agissait d’une époque très expressive, en particulier dans les domaines de la musique, de l’art, de la mode et du design.

 

Cela a été la découverte des jeux vidéos, les chansons étaient enregistrées sur des radios cassettes et nous étions fiers de notre Walkman sur piles !

Les premières consoles  ATARI et Nintendo, puis la  1ère GAMEBOY et l’on pensait à l'éteindre pour les piles. C’était la génération des Thunder Cats, des Power Rangers, des tortues Ninja, des Transformers, de la petite sirène Ariel.

Nous voyagions en auto sans attacher la ceinture et sans airbag. Nous n'avions pas 99 chaînes de télévision , ni d'écran plat géant, ni de mp3, IPods, Ipads, Facebook n’existait pas et on en avait des amis et des vrais, pour connaître la vie des stars on achetait les magazines on n'avait pas Twitter.

 

On se posait 1000 questions devant un gsm qui pesait 1 kilo, on apprenait à frapper à la machine à écrire et à économiser le papier et l'encre, internet ? on ne connaissait pas ! on se parlait en réel et non en virtuel, Comme c'était le bon temps !!!

 

Les années 80 sont peut-être le compromis entre toutes les générations qui sont encore en vie.

 

 

Au final des organisateurs satisfaits, des musiciens comblés par l’accueil et l’ambiance.

 

 

Félicitations et merci à Bruno PIOU pour son aide matérielle, aux membres de l’animation, à leurs épouses pour la superbe décoration de la salle, aux membres de l’association, aux bénévoles qui ont aidé à ranger le matériel, toutes ces personnes font un travail admirable en termes d’investissement et de générosité et ont œuvré une nouvelle fois pour cette belle réussite qui correspond bien aux valeurs d’amitié, de convivialité et d’engagement qui règne au sein de l’association JALT.Les années passent, mais l'ambiance demeure

 

Malgré la psychose  du coronavirus, la section animation a maintenu sa soirée Années 80.

 

Environ  150 convives ont participé à cette soirée dans une salle de la JALT magnifiquement décorée, la soirée a débuté par le traditionnel  apéritif où les participants ont pris le temps de boire et déguster les toasts tout en discutant avec beaucoup de sourires et permettant à chacun de se retrouver de manière plus informelle avant de passer à table pour déguster l’excellent repas préparé par Mickael Doiré traiteur à Changé et danser sur les airs de Dalida, Début de soirée, Boney.M., Claude François, La compagnie Créole et bien d’autres morceaux concoctés par le DJ Sergio Music.

 

S’il y a une époque que l’on se rappelle avec une fascination particulière, c’est bien les années 80, il s’agit d’une époque plus simple que celle d’aujourd’hui, c’était une sorte de havre de paix avant les bouleversements technologiques, avant la complexification du monde.

 

Les années 80 se caractérisent non seulement par le port de larges épaulettes et l’utilisation excessive de laque mais aussi par la rébellion contre les règles et le désir d’affirmer son individualité. Il s’agissait d’une époque très expressive, en particulier dans les domaines de la musique, de l’art, de la mode et du design.

 

Cela a été la découverte des jeux vidéos, les chansons étaient enregistrées sur des radios cassettes et nous étions fiers de notre Walkman sur piles !

Les premières consoles  ATARI et Nintendo, puis la  1ère GAMEBOY et l’on pensait à l'éteindre pour les piles. C’était la génération des Thunder Cats, des Power Rangers, des tortues Ninja, des Transformers, de la petite sirène Ariel.

Nous voyagions en auto sans attacher la ceinture et sans airbag. Nous n'avions pas 99 chaînes de télévision , ni d'écran plat géant, ni de mp3, IPods, Ipads, Facebook n’existait pas et on en avait des amis et des vrais, pour connaître la vie des stars on achetait les magazines on n'avait pas Twitter.

 

On se posait 1000 questions devant un gsm qui pesait 1 kilo, on apprenait à frapper à la machine à écrire et à économiser le papier et l'encre, internet ? on ne connaissait pas ! on se parlait en réel et non en virtuel, Comme c'était le bon temps !!!

 

Les années 80 sont peut-être le compromis entre toutes les générations qui sont encore en vie.

 

 

Au final des organisateurs satisfaits, des musiciens comblés par l’accueil et l’ambiance.

 

Félicitations et merci à Bruno PIOU pour son aide matérielle, aux membres de l’animation, à leurs épouses pour la superbe décoration de la salle, aux membres de l’association, aux bénévoles qui ont aidé à ranger le matériel, toutes ces personnes font un travail admirable en termes d’investissement et de générosité et ont œuvré une nouvelle fois pour cette belle réussite qui correspond bien aux valeurs d’amitié, de convivialité et d’engagement qui règne au sein de l’association JALT.

ANIMATION

Commentaires